Brumepourpre

Hendrix

mai 1968


fillmore east

01 mai 1968 - Studios Record Plant, NYC


Eddie Kramer et Chas Chandler



Enregistrements studio : Gypsy Eyes, Tax Free, House Burning Down

Jimi utilise un autre type d'effet:
la guitare passe par une cabine Leslie,
utilisée généralement pour l’orgue Hammond.
Cet effet créé des sons tourbillonnants entendus
sur les versions studio de Little Wing et House Burning Down.


02 mai 1968 - Studios Record Plant, NYC

Enregistrements: Voodoo Chile Blues,
South Saturn Delta, 3 Little Bears



Les musiciens qui accompagnent South Saturn Delta

Traffic: Steve Winwood "A Session" May 2, 1968.

traffic1968
Traffic 1968 Cheetah

Session Thing: 35 min. Personnel (en plus de Jimi)
inconnu, mais il peut inclure certains membres de Traffic

Il y a de la flûte et du piano
(ainsi que de la basse et de la batterie).
Plutôt sans incident.

Guitar Thing: 5 min.
Jimi seulement .... et assez sympa.


Stephen Laurence ("Steve") Winwood
nait le 12 mai 1948 à Birmingham (Angleterre).
A peine sorti de l’enfance il joue de l’orgue Hammond
et de la guitare avec plusieurs grands du blues
et du rock’n roll comme Muddy Waters,
John Lee Hooker, T-Bone
Walker, Howlin’ Wolf, B. B. King,
Chuck Berry et Bo Diddley
pendant leurs tournées britanniques.

À 15 ans, Steve Winwood devient membre
du Spencer Davis Group avec son frère Muff
Winwood et connaît le succès avec les singles
Keep On Running et Somebody Help Me dès 1965.
Puis Steve compose les hits Gimme Some Loving
et I’m A Man avant de quitter le groupe pour former Traffic
avec Chris Wood, Jim Capaldi et Dave Mason en 1967.

En 1968, Steve Winwood participe à l’enregistrement
de l’album Electric Ladyland avec
Jimi Hendrix sur le titre Voodoo Chile, longue jam de blues
où il excelle à l’orgue Hammond.
En 1969, Steve Winwood fonde le groupe "Blind Faith"
avec Eric Clapton et Ginger Baker en rupture de la formation
Cream, mais ce groupe prometteur ne durera que le temps
d’un été et une tournée aux États-Unis.
Traffic se reforme pendant que Winwood essaie
d’enregistrer un album solo avec l’aide
de Jim Capaldi et Chris Wood.
Après plusieurs albums, le groupe est définitivement
dissous en 1974. Steve se lance alors dans une carrière
solo plutôt fructueuse dans les années 80.

03 mai 1968 - Record Plant, NYC -enregistrements studio: voir site web



Un autre effet guitare presque devenu synonyme
de Jimi Hendrix est la pédale wah-wah (Vox et Cry Baby)



Jimi utilise cette pédale sur plusieurs
de ses enregistrements studio :
Voodoo Child (Slight Return),
The Burning Of The Midnight Lamp,
Up From The Skies...



Paroles de la chanson: Voodoo Child (Slight Return)

Le cahier de Jimi avec les paroles originales de ses chansons.

Le cahier de chansons de Jimi Hendrix
pour l'album Electric Ladyland est protégé par une vitrine
épaisse au musée de Paul Allen à Seattle (Experience Music Project)
Un kiosque adjacent recrée le cahier légendaire,
laissant les visiteurs passer en revue avec l'écran tactile
les pages du cahier dont certaines ont été souillées
par du café et gribouillées.
Le cahier des chansons est l'un des trois kiosques
interactifs de la deuxième génération du musée Gehry.
Facile à diriger et visuellement imaginatif,
ce journal intime virtuel sert de point de lancement
à des explorations plus profondes du processus créateur d' Hendrix,
Une visionneuse coulissante, une fois abaissée au-dessus
de l'écriture quasi illisible du musicien,
fournit une traduction instantanée et claire.
Les liens de chaque page invitent les visiteurs
à regarder les photos et ils peuvent écouter la musique
et apprendre l'histoire derrière chaque riff.
Jimi Hendrix Experience, an ABC-TV



Un documentaire filmé en mai 1968 et resté inachevé
aurait été volé ou détruit.
On pouvait y voir Jimi en concert,
en studio et se reposant dans une chambre d'hôtel.

- The Town Hall, NYC



- Jimi participe à une jam session avec Mitch Mitchell et Joe Tex



04 mai 1968 - Studios Record Plant, NYC

Enregistrements: avec Larry Corryel:
Little, Little Girl




5 mai 1968 - Studios Record Plant, NYC
Enregistrements:

La 3ème partie de la session a été filmée.

08 mai 1968 - Studios Record Plant, NYC

Enregistrements: Voodoo Chile Blues (mixage)











10 mai 1968 - FILLMORE EAST, NEW YORK CITY-2-


1.Can You Please Crawl Out Your Window? Répétitions

premier show




setlist partielle :

- I Don’t Live Today
- Red House
- Wild Thing

Second show




Bill Graham propiétaire du Fillmore
présente le Jimi Hendrix Experience

1.Lover Man
2.Fire
3.Foxy Lady
4.Red House
5.Hey Joe
6.The Sunshine Of Your Love
7.Getting My Heart Back Together Again
8.Can You Please Crawl Out Your Window?
9.Purple Haze
10.Wild Thing



13 mai 1968 - Le concert prévu à Olympia de Paris est annulé:



17 mai 1968
- Studios Record Plant, NYC

Enregistrements: Gypsy Eyes



18 mai 1968 - MIAMI POP FESTIVAL GULF STREAM RACE TRACK - HALLANDALE MIAMI FLORIDE -2

- diaporama N/B - voir diaporama couleur

1.Tax Free
2.Fire
3.Getting My Heart Back Together Again


4.Foxy Lady
5.Purple Haze






En écoute : le second show



Un des Roadies a offert à Frank Zappa une guitare.
Jimi n'a pas brûlé de guitare au Miami Pop Festival.
Cette guitare semble être, une des guitares du Star-Club
de mars 1967 qui avait été choisie avant d'être sacrifié
à l'Astoria du 31 mars 1967.
Frank Zappa en était devenu le propriétaire,
mais il est décédé le 4 décembre 1993,
c'est maintenant son fils Dweezil qui l' en a hérité.





19 mai 1968 - MIAMI POP FESTIVAL GULF STREAM RACE TRACK

Jimi Hendrix Experience avait prévu d'effectuer un deuxième jour en tête d'affiche du Miami Pop Festival, mais il a plu.

D 'après Eddie Kramer, "Rainy Day, Dream Away'" a été écrit à Miami.

Je n'oublierai jamais. J'étais à l'arrière de la voiture, nous étions au Gulf Stream Park,
c'était l'un des premiers concerts là-bas, Jimi et les Mothers of Invention ,
et je ne peux pas me rappeler qui d'autre, je me souviens à l'arrière de la voiture,
la foutue chose était annulée à cause de la pluie, c'était une tempête de pluie torrentielle,
et puis Jimi a commencé à écrire la-dessus."



According to Eddie Kramer, “'Rainy Day, Dream Away' was written at Miami.

I will never forget. I was in the back of the car, we were pulling away from Gulf Stream Park,
it was one of the first concerts there, it was Jimi and the Mothers of Invention,
and I cannot remember who else, and I remember in the back of the car,
the bloody thing was rained out, it was a torrential rain storm, and then he started to write it right there.”


- HALLANDALE MIAMI FLORIDE -2- (annulé)




20 mai 1968 - Wreck bar The Castaways Hotel Miami



- Jimi participe à une jam session
sur une guitare SF-V Starfire Deluxe



Jimi participe à une jam session
avec Noel Redding, Frank Zappa,
Jimmy Carl Black, Arthur Brown et d'autres.

Jimi participe à une jam session
avec le groupe Blues Image au Thee Image Club
de Miami (Noel et Mitch ne participent pas à cette jam)

voir site: ventes de guitares

23 mai 1968 - ITALIE -

- Le JHE atterit à Milan: voir - photos - un site italien -

voir: Article de presse en italien - Jimi en italie: voir

-Eric Barrett se joint au JHE en qualité de road manager



La journaliste italienne Daniela Cohen
accueille Jimi Hendrix à son arrivée à Milan.

- PIPER CLUB, MILAN
(Premier show annulé, le matériel n'est pas arrivé à temps)


Windsor Hotel Milan



1.Hey Joe
2.The Wind Cries Mary
3.The Burning Of The Midnight Lamp
4.Are You Experienced?


photos Alex Schiavi, Milan 23 mai 1968

milan_piper.jpg milan68 Italie.jpg

Témoignage d'une jeune fille qui est allée voir le concert de Jimi à Milan

J'étais si proche de Jimi que si je m'étirais un peu, j'aurais touché ses chaussures

"Je pense qu'à ce moment-là, tout fan de la musique de Jimi
serait ravi de savoir qu'il viendrait en Italie pour jouer!
J'avais 17 ans et j' avais déjà consommé ses disques
en les écoutant, donc le penser seulement à le voir
et à le sentir littéralement m'a exalté.
Ce n'était pas facile de convaincre mon père
de me laisser partir à Milan mais le fait que nous étions
trois, deux autres pairs, était la raison de cette m'a permis
de partir. Donc, Gianni, Ernesto et moi avons pris
le train de Vicence à Milan à 6 h 35, et une fois
que nous sommes arrivés, nous sommes allés
au Piper immédiatement.
Evidemment à 11h tout était fermé
mais nous avons joué la cloche ou battre la porte,
je ne me souviens vraiment pas,
dans l'espoir que quelqu'un comme ça nous a ouvert.
Nous avons eu la chance d'ouvrir une belle vieille dame
(encore aujourd'hui alors je ne sais pas qui est cette personne)
à qui nous avons demandé pour acheter des billets
pour être sûr de voir le concert de l'après-midi.
Elle nous a dit qu'elle n'avait pas de billets
et ne pouvait pas nous aider mais
puis, tendres par notre jeune âge et nos visages implorants,
il était si bon d'entendre les prières de chacun de nous.
Cela nous a vraiment traités comme une mère
réfléchie et de payer notre paix le coût du billet
pour elle et nous a fait trois passages manuscrits
pour l'entrée au concert de l'après-midi.
Indescriptible était notre joie et, étant midi maintenant,
nous sommes allés à manger un sandwich dans un bar,
je ne me souviens pas, peut-être près.
Quand nous sommes revenus à la porte,
il y avait déjà trente ou quarante personnes qui
ont attendu l'ouverture. Je me souviens que quand
ils ont ouvert les portes il y avait deux cas et quand j'ai présenté
mon laissez-passer a été demandé pour raison et j'ai dit qu'il m'avait libéré
la "dame". Le caissier a ensuite consulté à haute voix
avec son collègue proche il lui a dit "change, change"
et donne moi le ticket. Devant la scène il y avait déjà
des gens qui avaient pris une chaise et étaient assis confortablement.
Mes amis et moi nous sommes assis au loin,
pensant qu'étant grands nous pourrions avoir voir Jimi également.
Les heures ont passé et Jimi n'est pas arrivé.
Je me souviens d'une chanson "Black Cat" qui dit "prendre ce chat,
chat noir" tant ont été joués fois que je suis vraiment resté comme une obsession.
Quand Jimi est enfin arrivé, c'était une grande joie pour tout le monde et pour moi
Je pouvais le voir enfin en chair et en os.
Mais on nous a aussi dit que ses instruments
étaient encore en douane, et que évidemment, il ne pouvait pas
jouer plus dans l'après-midi et nous étions tous rassurés
qu'au moins le concert du soir aurait définitivement lieu.
Je me souviens aussi que l'un des gars du public l'avait apporté
La couverture de Axis Bold As Love et il a fait l'autographe.
Quelle chance ce mec! Il avait un souvenir tangible de Jimi!
L'histoire pour nous trois devrait avoir une triste fin.
Rembourser l'argent du billet de l'après-midi ne nous a pas permis de
acheter un nouveau billet pour la soirée parce que le coût était plus élevé et
nous n'avions pas assez.
C'était Gianni qui a eu la grande idée de la chercher à nouveau.
On nous a dit d'aller à la cuisine et quand il nous a vu pleurer, il nous a encore aidés.
Plutôt que de nous laisser sortir avec le reste de l'auditoire a donné l'ordre
fermons les trois dans le jardin.
Nous aurions pu être dans le concert du soir sans sortir et payer
un nouveau ticket. Super!
Comme je l'ai déjà dit je ne peux pas nommer cet ange qui nous a aidé, mais sans
elle, nous n'aurions jamais pu écouter Jimi.
Ainsi, à travers les lunettes, nous pouvions voir le nettoyage de la pièce et de l'assemblage
des instruments.
Le bonheur était un mot trop petit parce que quand nous avons ouvert les portes
nous avons fait et il n'y avait personne, de sorte que nous pourrions nous asseoir sur le sol
littéralement sous la scène.
Le reste du public est entré et certains d'entre nous se sont assis à eux
tourner et tous les autres se tenaient.
Sur ma gauche, j'ai eu la chance d'avoir une belle fille blonde,
cheveux longs.
Quand Jimi est entré il a eu la Stratocaster Blanche et une cigarette allumée dans
la bouche.
Quelqu'un du public lui tendit la main et il le lui tendit.
Je ne me souviens vraiment pas qui a reçu le fumeur ou l'a gardé jalousement
comme un «cimel historique», si près de Jimi
que si je m'étais un peu étirée, j'aurais touché ses chaussures.

Daniele est celui sous la poignée de la basse de Noel
Sur le concert dont je me souvenais seulement pour moi était grand, immense,
génial comme c'était toujours, bien que l'acoustique n'était pas le meilleur.
Je me souviens que presque à la fin du concert nous assis tous nous nous sommes levés
debout et ce geste fait Jimi revenir à la scène, tirant derrière
aussi la pédale wah-wah.
Je n'ai pas de souvenir qui se souvient de l'échelle des chansons qu'il a fait
mais il est certain que je me souviendrai de lui toute ma vie pour toutes ces émotions
Sa musique a réussi à me transmettre avec beaucoup de génie et d'excellence
malheureusement jamais plus répétable.
Parfois je voudrais pouvoir parler à quelqu'un de ce jour mais malheureusement
mes deux amis sont morts et l'autre déjà dément."

Daniele Bisazza



24 mai 1968 - TEATRO BRANCACCIO, ROME -2-


- Agence AGI








premier show

1.Hey Joe
2.The Burning Of The Midnight Lamp
3.Fire
4.Foxy Lady



Après leurs deux concerts, les membres du JHE
se rendent au Titan Club pour participer à une jam session.
Noel et Jimi échangent leurs instruments et Enrique Topel Cabanes,
chanteur du groupe local The Folks, se joint à cette jam.










Photo: Marcello Geppetti



25 mai 1968 - TEATRO BRANCACCIO, ROME -2-






Premier show

1. Introduction
2. I Don’t Live Today
3. Hey Joe
4. Stone Free
5. Manic Depression
6. Foxy Lady
7. Red House
8. Wild Thing



Photo du second show





Ristorante Alfredo Roma: lien
Via Principe Amedeo, 126/a
00185 Rome

25 mai 1968 - Titan Club, Rome. Comme la veille,
le JHE retourne dans ce club pour participer à une jam session.
Noel et Mitch étant trop ivres pour jouer,
Jimi invite deux membres du public pour se joindre à lui:
le batteur Alberto Marozzi et le bassiste Pierfranco Pavone.
Alberto Marozzi rapporte:

Nous avons improvisé près d'une demi-heure sur trois morceaux,
un standard, un thème de blues et une longue version de Foxy Lady.



Hôtel Fleming - Rome

26 mai 1968 - PALASPORT, TITAN TOP SHOW BOLOGNE -2-





L'hôtel Alexander, où Jimi residait, était situé près de la gare.
Devant son hôtel, il y avait un jardin.
En passant devant, un groupe de fans a reconnu Jimi Hendrix,
qui marchait seul parmi devant des parterres de fleurs.
Au début, ils ne pouvaient pas le croire,
ils ne pouvaient pas imaginer rencontrer Jimi.
Cependant, ils se sont approchés de lui et ont commencé à lui parler.
Quelqu'un lui a offert un joint et le temps a passé.
Ensuite, un des membres du personnel s'est précipité
dans les jardins pour chercher Jimi et l'a emmené,
mais avant que Jimi ne soit rentré,
un des garçons a cueillit des roses d'un buisson
et les a offert à Jimi qui les a accroché
ensuite à sa Stratocaster lors du 1er show.



1er show

1.Fire
2.Hey Joe
3.Stone Free
4.Red House
5.Tax Free
6.Purple Haze
7.Foxy Lady


Après leurs deux concerts, les membres du JHE
vont au Stork Club pour participer
à une jam session avec le groupe Boa Boa.



27 mai 1968
- USA

30 mai 1968 - SUISSE


30 mai 1968 - MONSTERKONZERT, HALLENSTADION, ZURICH -

voir: le blog

voir le site internet







monsterkonzert


1. Tax Free
2. Fire
3. Hey Joe
4. Foxy Lady
5. Red House
6. Purple Haze


Jam session: Trevor Burton (The Move) - Jimi - Chris Wood - Noel Redding (basse)






31 mai 1968 - MONSTERKONZERT, HALLENSTADION, ZURICH

voir: le blog



Hotel Stoller , Badenerstrasse, 357 Zürich




- Jimi participe à une jam session avec Chris Wood (flute),
Stevie Winwood (orgue), Dave Mason (basse),
Trevor Burton (batterie) Carl Wayne (bongos)
et Vic Briggs (guitare).


Hôtel Stoller Zürich



Jimi avec Jurg Marquard, journaliste pop et présentateur TV et radio suisse.










De la gauche vers la droite:
Eric Burdon - Stu Leathwood (The Koobas) - Keith Ellis (The Koobas) -
Roy Wood (The Move) - Jimi Hendrix - Noel Redding -
Carl Wayne (The Move) - John Mayall - Steve Winwood - Trevor Burton (The Move) -
Roy Morris (The Koobas)

Photos prises Place Albisriederplatz près de l'Hotel Stoller





1.Voodoo Child (Slight Return)
2.Stone Free
3.I Don't Live Today
4.Red House
5.Hey Joe
6.Foxy Lady
7.Manic Depression
8.Fire
9.Purple Haze



Réalisé par © MT [Toutes les images présentes sur ce site appartiennent à leurs auteurs et sont donc logiquement soumises à la loi du copyright. Malheureusement, je les ai récupérés en grande partie sur Internet et il m'est impossible de dire laquelle appartient à qui...
Donc si un des auteurs ou toute personne ayant des droits sur ces photos le désire, je supprimerais immédiatement les photos de ce site ... mais il faudrait reconnaître que ce serait plutôt dommage, non?]